Voilà ce qu'indique mon compteur. Je me frotte les yeux, regarde à nouveau... Je ne rêve pas. Les 10 000 kilomètres ont été atteint et dépassé avec énergie et détermination. Ce n'est pas tous les jours que j'atteint un tel kilométrage alors ce soir c'est la fête. Avant d'embarquer sur le bâteau, nous trinquons tous ensemble, Pané le lion, Fenlabiz et moi même. Chacun boit ce qu'il aime. J'ai sorti de mes sacoches une graisse haute qualité pour mon ami qui me porte. De plus, depuis Stockholm, j'ai de nouvelles pédales et de nouveaux patins de freins. La classe ! Je peux de nouveaux faire des dérapages...

Ce soir, je vais quitter la Suède en prenant le ferry qui va m'emmner vers la Pologne. Je quitte la Scandinavie qui m'a accuillie pendant de longs mois. Une page se tourne, je me rapproche encore un peu de la France. Cela semble un bond enorme de rejoindre le vieux contient. Mais avant quelques 2000 kilomètres m'attendent. Ceux-ci ne font pas le poid face à ce que j'ai parcouru... Je vais les avaler !

Depuis Stockholm j'ai atteint la belle île de Gotland situé dans la mer Baltique ! J'ai pris un ferry sous la pluie à 21h me menant sur l'île à minuit. Je suis sorti à toute vitesse du ferry, la nuit m'enveloppe mais la chaleur lumineuse de la ville de Visby m'accueille. J'ai rien réservé, erre dans les rues pavés et les murs fortifiés de la ville. Où vais-je donc placer ma tente. Je finis par trouver un coin pour terminer ma nuit. Au petit matin, je retourne en ville prendre un petit dej et trouver la poste où un colis m'attend. La joie remplit mon visage lorsque je vois la paquet: livres, saucisson et fromages ! Je sens, goute et m'éxalte d'autant de saveur !
J'embarque avec ce nouveau matériel vers le nord de l'île à la rencontre d'un couple d'allemands avec qui j'ai sympathisé au camping de Stockholm. Je les retrouve par hasard au bord de l'eau s'essayant à la planche à voile en compagnie de deux amis suédois. Je passerais deux jours avec eux très agréables. Je continue ma progression vers le nord poussé avec délice par un vent particulièrement violent. J'atteint un endroit magique où se dresse des formations rocheuses très particulières. Sorte de champignons fait de calcite et de cailloux emmelés. J'en profite pour me mettre à l'eau. La mer Baltique peu salée et un peu fraîche me fait l'effet d'une bonne douche. Ainsi, pendant plusieurs jours d'affilés, je prendrais mon bain dans la mer.
Je finis par retourner à Visby luttant contre le vent qui ne s'est pas calmé. J'atteint la ville et trouve une superbe auberge de jeunesse qui était autrefois une prison. L'endroit a été completement réaménagé mais les chambres sont situées dans les cellules et les barreaux sont encore aux fenetres !
Je reste un jour à Visby pour visiter cette superbe ville fortifié en compagnie de Jonna. Etudiante et originaire de l'île, je l'ai rencontré à Oslo et j'ai pu reprendre contact avec elle juste avant de quitter Gotland. Je reprends le ferry pour rejoindre le continent tôt le matin ce qui me permet de ne pas perdre ma journée.

Depuis, j'ai progressé en Suède en retrouvant un très bons itinéraires cyclables. Quelques jours de mauvais temps et surtout la nuit qui tombe de plus en plus tôt...

L'Europe centrale m'attend. Une dernière traversée en Ferry, et je vais pouvoir passer quelques jours en Pologne. Puis tout va s'enchaîner très vite.